bi

Xi presse Trump d'éviter les mots qui "exacerbent" les tensions

Share
Xi presse Trump d'éviter les mots qui

" Avec les autres membres du Conseil de sécurité ", la France demande à la Corée du Nord " de se conformer sans délai à ses obligations internationales et de procéder au démantèlement complet, vérifiable et irréversible de ses programmes nucléaires et balistiques ".

Ces nouvelles déclarations de Donald Trump interviennent au lendemain des mises en garde du président chinois Xi Jinping.

Au cours d'une communication téléphonique samedi matin (heure locale, vendredi soir heure américaine), M. Xi a appelé les parties à la "retenue" et à "persister dans la direction générale du dialogue, des négociations et d'un règlement politique", a indiqué la télévision d'Etat chinoise.

De son côté, la Maison-Blanche a publié un communiqué selon lequel les deux leaders appellent la Corée du Nord à "cesser son comportement provocateur et porté à l'escalade" et réitèrent "leur engagement mutuel envers une dénucléarisation de la péninsule coréenne".

Le langage de ce communiqué reste très diplomatique et éloigné des échanges belliqueux de ces derniers jours entre Washington et Pyongyang.

Le président américain affirme que les options militaires sont en place et prêtes à l'emploi.

Les forces américaines "sont prêtes" à protéger Guam, a déclaré samedi la Maison Blanche, alors que la Corée du Nord a annoncé qu'elle projetait de lancer des missiles à proximité de cette île américaine du Pacifique.

Une guerre serait "catastrophique", a dit James Mattis, tout en assurant que les Etats-Unis étaient "prêts" à riposter à tout acte hostile de Pyongyang, qui a présenté jeudi un plan détaillé de tirs de missiles vers Guam, un territoire américain du Pacifique. "[Les engins] voleront 17 minutes et 45 secondes sur une distance de 3 356,7 km, et s'écraseront en mer à 30 ou 40 km de Guam, a précisé le général nord-coréen Kim Rak-gyom à l'agence officielle KCNA". Et pour faire face à une éventuelle attaque coréenne, le Japon a déployé son système de défense antimissile Patriot.

Chelsea chute contre Burnley — Premier League
Le champion d'Angleterre en titre commence mal la nouvelle saison de Premier League. Football: le championnat d'Angleterre de retour au premier plan? .

Selon RFI, Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, a annoncé vendredi 11 août 2017 un projet commun entre la Russie et la Chine pour régler la crise entre Etats-Unis et Corée du Nord.

La Chine a proposé à plusieurs reprises un double " moratoire ": l'arrêt simultané des essais nucléaires et balistiques nord-coréens et des manoeuvres militaires conjointes de Washington et Séoul.

Alors que les prochains exercices militaires conjoints entre Séoul et Washington, durant lesquels les tensions sur la péninsule coréenne tendent à s'aggraver, commencent autour du 21 août, la présidence sud-coréenne s'est aussi exprimée.

"Je ne vois pas de solution militaire à ce conflit".

"Je voudrais juste vous présenter mes hommages et vous dire que je suis à 1000% avec vous. Espérons que Kim Jong-un choisira une autre voie", a écrit le président américain sur son compte Twitter.

Le Pentagone dispose actuellement de 28.500 soldats au sud du 38e parallèle.

Selon les analystes, des tirs vers Guam placeraient Washington dans une position délicate: si les Etats-Unis ne tentaient pas de les intercepter, leur crédibilité en prendrait un coup et Pyongyang se sentirait pousser des ailes pour mener un test de missile intercontinental (ICBM) grandeur nature.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.