bi

Surprise ! La Corée du Nord surenchérit après les menaces de Trump

Share
Surprise ! La Corée du Nord surenchérit après les menaces de Trump

"La Corée du Nord (la RPDC) ferait mieux d'arrêter de menacer les Etats-Unis". Le président chinois Xi Jinping en a directement fait part à Donald Trump dans un entretien téléphonique samedi.

De son côté, la Maison-Blanche a publié un communiqué selon lequel les deux leaders appellent la Corée du Nord à "cesser son comportement provocateur et porté à l'escalade" et réitèrent "leur engagement mutuel envers une dénucléarisation de la péninsule coréenne".

Ces derniers jours, Washington a multiplié les pressions à l'égard de la Chine et de la Russie pour souligner que le temps des discussions était fini et qu'il fallait passer à l'action au Conseil de sécurité. En effet, Pyongyang a menacé mercredi d'attaque l'île de Guam, un bout de terre américaine au beau milieu de l'océan Pacifique. Le lendemain, Donald Trump promettait 'le feu et la fureur' en cas de nouvelles menaces et vantait la puissance de l'arsenal nucléaire américain. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Oeufs contaminés: la France n'est pas concernée à ce stade
Les faibles concentrations mesurées dans les oeufs contaminés rendent toutefois le risque d'empoisonnement très faible. "A partir de là le secret de l'instruction a commencé à prévaloir", a-t-elle assuré.

"Florilèges d'assertions Trump a visé plus particulièrement le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un". La guerre des mots a des conséquences: sur le chemin des missiles nord-coréens, le Japon déploie sa défense. Un changement de ton qui divise même dans son camp. "J'objecte aux commentaires du président car il faut être certain d'être en mesure de faire ce que l'on dit", a estimé le sénateur républicain John McCain dans un interview radio, en déplorant le manque de prudence de Donald Trump. Le Chine a ainsi proposé à plusieurs reprises un double "moratoire": l'arrêt simultané des essais nucléaires et balistiques nord-coréens et des manoeuvres militaires conjointes de Washington et Séoul. Angela Merkel a indiqué qu'elle ne "voyait pas de solution militaire à ce conflit" et que l'Allemagne allait "s'engager de manière intensive aux possibilités de résolutions non militaires". "Il y a des plans militaires pour à peu près toutes les crises du globe (.) Ces plans sont continuellement mis à jour et présentent des options au président. Je pense que c'est un message pour dire qu'ils prévoient de bouger les tests de missiles de la mer du Japon vers des zones autour de Guam ", plus au sud dans la mer des Philippines, a-t-il confié.

"Nous avons une conférence prévue, une rencontre très importante, et nous allons voir une grande conférence de presse", a-t-il déclaré vendredi, sans autres précisions.

Le Pentagone dispose actuellement de 28 500 soldats au sud du 38e parallèle. Pour protéger le terrain des missiles à moyenne portée de Kim Jong-Un, les Etats-Unis ont déployé un bouclier anti-missiles, le THAAD, qui peut intercepter les lanceurs à haute altitude.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.