bi

Renault finalise un accord de coentreprise en Iran

Share
Renault finalise un accord de coentreprise en Iran

Le groupe automobile français Renault a annoncé ce lundi la signature d'une joint-venture avec IDRO, fond d'investissement et de rénovation de l'industrie en Iran, et PARTO NEGIN NASEH Co, importateur aujourd'hui des produits de Renault en Iran, pour une capacité de la production 150.000 véhicules par an. La production des deux modèles Symbol et Duster atteindra à terme 300 000 voitures par an.

" La première phase de cet accord d'une valeur de 660 millions d'euros prévoit la construction de 150 000 voitures " par an, a détaillé Mansour Moazami, le patron de l'Organisation pour la rénovation et le développement industriel.

Le constructeur Renault est déjà présent en Iran avec une capacité existante de production de 200.000 véhicules dans le pays. La seconde phase du projet commencera en 2019 et durera trois ans. Mais c'est Renault qui bénéficie d'une position privilégiée, le constructeur étant présent en Iran depuis 2004. Selon les termes de l'accord, 30 % des véhicules et des pièces détachées produits dans cette usine iranienne seront exportés. La coentreprise sera installée à Saveh, à environ 120 kilomètres au sud-ouest de Téhéran, a encore précisé cette source. Près d'un tiers de la production sera destiné à l'exportation.

Décès de Christian Millau, cofondateur du Gault et Millau
Critique gastronomique et cofondateur du guide Gault & Millau - avec Henri Gault (décédé en 2000), Christian Millau est décédé ce dimanche à l'âge de 88 ans.

Dans un premier temps, Renault et ses partenaires produiront sur ce site les nouveaux Renault Symbol (une version tricorps de la Clio de deuxième génération) et des Duster Dacia.

Un "accord stratégique" avait été signé en septembre 2016 à Paris entre Renault et le ministre iranien de l'Industrie, Mohammad Reza Nematzadeh, pour la création de cette nouvelle entreprise commune.

Le 21 juin 2016, le concurrent français de Renault, le groupe PSA, avait signé un accord final de co-entreprise avec l'un de ses partenaires historiques, Iran Khodro, pour produire des Peugeot, scellant par là-même son retour industriel dans le pays après la levée de sanctions internationales qui a suivi l'accord sur le nucléaire iranien.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.