bi

"Piqué : "Le " Se queda " était un " coup de Poker "

Share

Le défenseur central a répondu volontiers aux nombreuses questions posées au sujet du prodige brésilien parti au PSG, revenant notamment sur le fameux "se queda" qu'il avait tweeté (et qui a depuis été abondamment moqué sur les réseaux sociaux).

Nous sommes le 23 juillet et les rumeurs d'un départ jusqu'alors impensable de Neymar sont de plus en plus insistantes. Ce vendredi, le défenseur belge du PSG a publié une photo de lui avec Serge Aurier, sur Twitter, avec la légende suivante: "Se queda" (ndlr, "Il reste" en espagnol). La publication n'avait rien d'officiel mais elle avait le mérite de laisser planer le doute tandis que Neymar demeurait silencieux.

US-North Korea Tension: Beijing Tries Balancing Act
New United Nations sanctions condemning the North's rapidly developing nuclear program drew fresh ire and threats from Pyongyang. He went on, apparently gleeful about the crisis at hand: "Woe betide anyone who militarily challenges the United States".

En réalité, Gérard Piqué savait. "Le jour où j'écris ce tweet "Se queda", je sais qu'il s'en va. Je sais que c'est la dernière cartouche qu'il me reste, utiliser les réseaux sociaux pour que l'opinion publique pense qu'il reste et que cela le convainque, a confié Gerard Piqué". Il (Neymar) s'est mis en colère contre moi, mais nous avons ensuite réglé ça. "Et au final, il est parti", a-t-il poursuivi. Peine perdue, puisque Neymar est désormais parisien, mais un coup de bluff de Gerard Piqué, qu'il admet désormais. Mais je crois que nous ne devons pas le juger, a fait valoir l'international espagnol. "Je n'ai pas été déçu et je ne regrette pas, je voulais aider le club à conserver un seul joueur, je savais que c'était très difficile parce que c'était une décision qui a été prise depuis un certain temps, mais je n'ai pas de regrets". Sans oublier l'immense somme d'argent qui a gonflé le compte en banque, "il est parti en laissant de l'argent dans les caisses".

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.