bi

Oeufs contaminés: la France n'est pas concernée à ce stade

Share
Oeufs contaminés: la France n'est pas concernée à ce stade

"A partir de là le secret de l'instruction a commencé à prévaloir", a-t-elle assuré.

Le scandale cause des pertes se chiffrant dans les millions d'euros.

Une véritable traque aux œufs suspectés de contenir des traces d'insecticide a été lancée depuis vendredi dans les rayons des supermarchés belges. Les faibles concentrations mesurées dans les oeufs contaminés rendent toutefois le risque d'empoisonnement très faible. Là encore la justice n'a pas désigné nommément la société, mais elle est identifiée comme le distributeur de produits sanitaires pour l'élevage Poultry-Vision, à l'origine du scandale avec ChickFriend, selon les médias.

Même si le fipronil est considéré comme "modérément toxique" par l'OMS, il est strictement interdit de l'utiliser sur des animaux destinés à la consommation ou à la ponte.

2 - Le fipronil est-il toxique?

Mais les premiers résultats d'analyse se veulent rassurants.

Cinq femmes transgenres de l'armée américaine ripostent — Donald Trump
Les cinq femmes dénoncent en particulier l'incertitude concernant leur avenir, elles se demandent notamment si elles vont garder ou perdre leur poste.

La Haye a reconnu jeudi avoir été alerté par une source anonyme de la présence de fipronil dans un élevage de poules dès novembre 2016.

Les oeufs contaminés présentent un faible risque pour la santé des consommateurs, indique l'agence sanitaire française.

3 - À quel point la France est-elle concernée? Le ministère de l'Agriculture leur a demandé "de vérifier leurs approvisionnements et de redoubler de vigilance". "Ils ne sont pas concernés par la contamination", rassure la présidente de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles.

Entre temps, le 28 juillet, comme indiqué précédemment, un éleveur du Pas-de-Calais informe spontanément les autorités compétentes de l'utilisation du DEGA16 dans son établissement, par son intégrateur belge, lors d'opérations de désinfection de ses bâtiments.

Sur la base des informations disponibles, la conclusion de cet entretien était qu'il n'y avait aucun danger pressant pour la santé publique, ni pour l'environnement ou le bien-être animal et par conséquent qu'aucune intervention immédiate de la NVWA n'était nécessaire. Il ressort "clairement" que les Pays-Bas étaient au courant depuis fin 2016 de la problématique du Fipronil et de l'utilisation de ce produit sur son territoire dans le secteur de la volaille, selon l'Afsca. "Des niveaux de dose de l'ordre de 10 fois la dose de référence aigüe n'ont conduit qu'à des symptômes bénins et réversibles, notamment des troubles digestifs, y compris chez l'enfant". "Des investigations sont menées dans ces établissements par les services de contrôles du ministère de l'Agriculture pour évaluer la situation (les produits concernés et leur destination) et bloquer les produits incriminés à des fins d'analyses" soulignent les autorités dans un communiqué.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.