bi

L'Opep relève sa prévision de la demande mondiale en 2018 — Pétrole

Share

La production de pétrole brut de l'Opep a légèrement progressé en juillet par rapport au mois précédent, soutenue par la Libye et le Nigeria mais aussi par l'Arabie Saoudite, selon un rapport de l'organisation publié jeudi.

Un rapport de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) selon lequel la production d'or noir avait augmenté en juillet pèse sur le marché, selon les analystes.

L'Opep se montre optimiste pour la croissance économique en 2018 et note que les stocks de pétrole ont reculé en juin dans les économies développées, signe selon elle que l'accord de réduction de la production commence à porter ses fruits.

Même si “la forte hausse de la production de la Libye et le Nigeria continue d'inquiéter les investisseurs”, ajoutent-ils, et que ni la Libye, ni le Nigeria ne sont astreints au respect des quotas.

Une fausse "opération bikini" en Algérie enflamme les médias français
Seule une photo circule sur les réseaux sociaux montrant une vingtaine de femmes, de dos en maillot de bain, mais sans date ni lieu.

Elle a en revanche décliné en Irak, en Angola et au Venezuela, pays touché par de graves troubles politiques.

Les stocks d'essence ont en effet grimpé de 3,4 millions de barils alors que les analystes s'attendaient à une baisse de 1,5 million de barils dans la mesure où la demande est censée être à son plus haut en cette saison estivale.

Le prix du pétrole n'a pas remonté comme prévu, malgré la réduction historique de la production de pétrole des pays de l'OPEP et d'autres producteurs de pétrole.

Ces pays se sont réunis en début de semaine pour une réunion technique à Abou Dhabi, au cours de laquelle ils ont une nouvelle fois promis de respecter des réductions de leur production. La demande totale anticipée se situerait à 96,49 millions de barils par jour en 2017.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.