bi

L'Europe "pas en cause" selon Le Foll — Oeufs contaminés

Share
L'Europe

Il est interdit par la loi de l'utiliser sur les animaux destinés à la consommation. Une exposition à long terme à de grandes quantités du produit peut endommager la glande thyroïde, le foie et les reins, et possiblement provoquer des convulsions.

Le scandale a éclaté après la découverte d'œufs contaminés vendus en Belgique et aux Pays-Bas.

Ce sont les autorités belges qui ont alerté la Commission européenne le 20 juillet dernier sur la présence au delà des taux autorisés, de fipronil dans des œufs et des viandes de volailles.

Cette alerte a provoqué une série de rappels massifs, principalement en Allemagne, grand importateur d'œufs néerlandais.

Le scandale des œufs néerlandais contaminés par un pesticide n'a pas fini de faire parler de lui. Cependant, la probabilité que la molécule néfaste pour la consommation humaine soit détectée dans la viande de poulet est petite, selon l'organisation agricole néerlandaise, LTO. D'après la porte-parole de la direction générale de l'alimentation, Fany Molin, les cinq entreprises concernées en France produisent des "ovoproduits intégrés dans des recettes de l'industrie agroalimentaire", globalement, "des plats cuisinés ou de la pâtisserie industrielle ".

Le FBI perquisitionne — Etats-Unis/Ingérence russe
Il avait dû démissionner lorsque les médias avaient révélé ses liens financiers avec les milieux ukrainiens pro-russes. Selon le porte-parole Jason Maloni, Paul Manafort aurait coopéré avec les autorités " comme il l'a toujours fait ".

A l'heure actuelle, seul un élevage dans le Pas-de-Calais a été placé sous surveillance après le signalement par l'éleveur de l'utilisation de ce produit par son fournisseur belge. Aucun œuf issu de cet élevage n'a été mis sur le marché. Le danger sanitaire éventuel est moindre qu'avec des œufs coquille, compte tenu de l'effet de dilution du contaminant. Treize lots d'œufs en provenance des Pays-Bas ont été livrés à deux établissements de fabrication de produits à base d'œufs de la Vienne et du Maine et Loire en juillet, a indiqué lundi 7 août le ministère de l'agriculture dans un communiqué.

"En complément de l'analyse de risque de l'Efsa", l'autorité européenne de sécurité des aliments, le ministère de l'Agriculture a décidé de saisir l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) "pour obtenir un avis sur les risques pour la santé humaine liés à l'ingestion d'œufs ou de produits contaminés par le fipronil".

Par ailleurs, en Belgique, le ministre de l'Agriculture Denis Ducarme a demandé lundi à l'Agence de sécurité alimentaire "un rapport circonstancié" sur la façon dont elle a géré les informations sur ce dossier. Elle est très inférieure à la valeur limite de 0,72 mg / kg admise au plan européen.

Des enquête pénales sont en cours aux Pays-Bas et en Belgique pour identifier les responsables de la mise sur le marché alimentaire du friponil. Les deux principales chaînes de supermarchés suisses, Coop et Migros, ont annoncé qu'elles retiraient tous les œufs d'importation de la vente.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.