bi

La France n'est pas concernée à ce stade (ministère Agriculture) — Oeufs contaminés

Share
La France n'est pas concernée à ce stade (ministère Agriculture) — Oeufs contaminés

Plus d'une centaine d'élevages des Pays-Bas sont actuellement éclaboussés par une affaire d'œufs contaminés au fipronil, un insecticide toxique.

Ils ont été contaminés par un pesticide interdit dans le traitement des animaux destinés à la chaîne alimentaire. La distribution des oeufs en question, qui ne représentent aucun danger pour la santé publique, a été arrêtée.

Les tests ont été effectués à la suite d'une perquisition de la police jeudi dernier à Ravels (province d'Anvers) dans une entreprise qui fournit des solutions de nettoyage à des entreprises de volaille.

Ces dernières ont admis hier avoir appris dès début juin qu'il y avait "un problème" dans certains élevages dû à la contamination par un insecticide, et ont déclaré avoir gardé le secret en raison d'un enquête judiciaire en cours pour "fraude".

Pour lutter contre le pou rouge, des éleveurs néerlandais de volailles ont travaillé avec Chickfriend.

Netflix rachète Millarworld, une importante maison d'édition de comics
Elle ne dira pas obligatoirement quelque chose au grand public, mais il s'agit d'une grande maison d'édition de comics fondée par Mark Millar .

De leur coté, certains éleveurs néerlandais ont commencé à détruire leur cheptel. Le fipronil est notamment dangereux pour les reins, le foie et la thyroïde, a indiqué la NVWA. Dans toutes les entreprises, des échantillons ont été prélevés pour analyser la présence de Fipronil. "En particulier (pour) la Belgique et les Pays-Bas". Mais le consommateur pouvait être potentiellement exposé à cette molécule toxique utilisée comme insecticide vétérinaire: les lots en question ont en effet été découverts au sein de "deux établissements de la Vienne et du Maine-et-Loire" spécialisés dans la fabrication "d'ovoproduits" : des produits dérivés de l'œuf destinés à l'industrie agroalimentaire... Le ministère de l'Agriculture y a alors immédiatement ordonné de les retirer des étals.

Après le magasin Aldi qui a retiré de la vente des millions d'oeufs en Allemagne, les autorités sanitaires belges, suisses et suédoises leur ont aussi emboité le pas.

Après les Pays-Bas, c'est maintenant au tour des supermarchés allemands de stopper la commercialisation de ces œufs contaminés et de les retirer des rayons, afin d'éviter tout risque d'intoxication. Il s'agit de mesures de précaution.

Des millions d'oeufs ont été retirés du marché et détruits en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne. Des oeufs ont aussi été retirés de la vente préventivement en Suisse.

Samedi 5 août, l'Afsca promet de publier "très prochainement" les résultats des analyses en Belgique. Des voix s'élèvent alors contre le manque de réaction et de communication de l'Afsca. Mais l'enquête a aussi révélé que du produit contaminé avait été livré dans des élevages allemands, selon un circuit encore obscur, et chaque jour voit gonfler les estimations du nombre d'oeufs contaminés dans le pays.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.