bi

Kenya : des émeutes éclatent après la réélection de Kenyatta

Share
Kenya : des émeutes éclatent après la réélection de Kenyatta

Les résultats de l'IEBC affichés sur son écran montrent une avance de Kenyatta par 8,05 millions de voix, soit environ 54% des scrutins, contre 6,6 millions de voix (44%) pour M. Odinga. Jeudi soir, M. Odinga avait appelé au calme tout en se dédouanant d'éventuelles violences en expliquant qu'il "ne contrôle personne". " Pour nous, saisir la justice n'est pas une alternative".

De nouvelles manifestations violentes ont commencé dans la nuit de vendredi à samedi à Nairobi, et à Kisumu, dans l'ouest du pays, après la publication des résultats de l'élection présidentielle donnant le président sortant Uhuru Kenyatta vainqueur.

L'IEBC avait publié des résultats provisoires dès mardi soir, mais la compilation et l'authentification des résultats définitifs ont pris trois jours, durant lesquels l'opposition a évoqué un piratage informatique - démenti par l'IEBC -, soutenu qu'il y avait eu des bureaux de vote illégaux et affirmé que Raila Odinga devait être déclaré vainqueur.

" Je pense que tout ça relève d'une mascarade totale, c'est un désastre ", a déclaré James Orengo, un des principaux leaders de la coalition d'opposition qui a multiplié depuis mardi, jour du scrutin, des accusations de fraude que la commission électorale (IEBC) a selon lui ignorées.

La commission électorale a rejeté les allégations de Raila Odinga selon lesquelles sa base de données a été piratée et que les résultats ont été manipulés en faveur d'Uhuru Kenyatta, 55 ans, le fils du premier président du Kenya.

Maduro souhaite avoir une "conversation" avec Trump — Venezuela
"Je viens reconnaître ses pouvoirs plénipotentiaires, souverains, originaux et magnifiques", a-t-il ajouté. Convoquée par la justice, l'ancienne procureure est désormais en fuite et se déplace de refuge en refuge.

James Orengo, un proche d'Odinga, a jugé que le processus électoral était une " farce ".

Dix ans après les pires violences électorales de l'histoire du pays (plus de 1 100 morts), la victoire de M. Kenyatta fait craindre une explosion de violence chez les partisans du candidat de l'opposition. "Les gens veulent la justice ". " Chaque fois qu'une élection a été volée, le peuple kenyan s'est levé pour faire en sorte que des changements interviennent afin de faire du Kenya un meilleur endroit".

Les accusations de fraude ont exacerbé les passions déjà lestées d'un demi-siècle de rivalité dynastique entre les familles Kenyatta et Odinga.

M. Odinga, membre de la communauté luo de l'ouest du pays, s'est une nouvelle fois présenté comme le garant d'une répartition plus équitable des richesses de l'économie la plus dynamique d'Afrique de l'Est. Uhuru Kenyatta a été élu président kenyan en 2013.

Ce résultat est contesté par l'opposition, qui accuse le gouvernement d'avoir truqué le vote.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.