bi

Des millions d'œufs néerlandais contaminés retirés de la vente

Share
Des millions d'œufs néerlandais contaminés retirés de la vente

A l'origine de l'affaire, des éleveurs néerlandais de volailles ont fait appel à Chickfriend, une société spécialisée dans l'éradication du pou rouge, qui a employé dans son produit du fipronil, une molécule prohibée dans le traitement des animaux destinés à être consommés.

Dans toute l'Allemagne, cela concernerait au moins dix millions d'œufs. Les distributeurs Rewe, Penny et Lidl ont également annoncé ces derniers jours l'arrêt de la commercialisation des oeufs en provenance des Pays-Bas.

Aldi n'est pas la première chaîne de magasins à retirer des oeufs de la vente mais la première à le faire à l'échelle nationale. L'enseigne de supermarchés Colruyt a d'ailleurs reconnu avoir déjà retiré en juillet des œufs provenant de deux fournisseurs, dont les fermes étaient suspectées par les autorités belges d'être contaminées.

En grande quantité, le fipronil est considéré comme "modérément toxique" pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans ce contexte, la Commission européenne a déclaré, jeudi, "suivre l'affaire de très près", par l'intermédiaire de sa porte-parole Anna-Kaisa Itkonen. "Nous sommes en relation permanente" avec les pays touchés, "les élevages ont été identifiés et les œufs infectés sont retirés du marché", a-t-elle poursuivi, assurant que la "situation (était) sous contrôle ".

Ballou Tabla fait le point sur sa situation
L'Impact a précisé que Tabla s'est absenté pour des raisons personnelles, et non en raison de la blessure au genou qu'il soigne. Ballou a inscrit deux buts en 16 matchs en MLS cette saison et a ajouté un but en trois matchs en Championnat canadien.

Les Pays-Bas sont le deuxième exportateur d'oeufs au monde derrière les Etats-Unis et en vendent environ cinq milliards par an à l'Allemagne. Mais l'enquête a aussi révélé que du produit contaminé avait été livré dans des élevages allemands, selon un circuit encore obscur, et chaque jour voit gonfler les estimations du nombre d'oeufs contaminés dans le pays.

Lundi soir, la NWVA a mis en garde les consommateurs ayant acheté des oeufs avec le code X-EN-40155XX, dans lesquels "le taux de fipronil est si élevé que leur consommation représente un grave danger pour la santé publique".

"La mauvaise performance de l'autorité a rendu le problème bien plus important que nécessaire", a affirmé Hugo Bens du syndicat des éleveurs de volaille LTO. L'inspection est intervenue beaucoup trop tard selon les éleveurs, qui reprochent aussi à l'autorité la confusion sur la sûreté des oeufs durant la semaine dans le cadre de ce scandale.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.