bi

Des milliers d'oeufs contaminés ont été vendus en France — Fipronil

Share
Des milliers d'oeufs contaminés ont été vendus en France — Fipronil

Le commissaire européen à la Santé Vytenis Andriukaitis a proposé vendredi "de tenir une réunion de haut niveau (.) dès que l'ensemble des faits sera à notre disposition".

"Ajouter des produits interdits à des produits utilisés dans l'industrie alimentaire par appât du gain met en danger la sécurité alimentaire et abîme la confiance du consommateur", a-t-il insisté.

Au Luxembourg, le distributeur allemand Aldi a dû retirer ce qui restait de deux lots d'oeufs, dont un présentant des taux de fipronil les rendant impropres à la consommation par des enfants en bas âge. "Mais il n'y avait aucune indication que du fipronil s'était retrouvé dans les œufs à ce moment-là", a-t-elle ajouté pour expliquer pourquoi les autorités n'avaient pas procédé à des contrôles dès fin 2016.

Premier pays d'Asie concerné, Hong Kong "a indiqué avoir trouvé des oeufs" néerlandais contaminés, a précisé l'exécutif européen.

Aux Pays-Bas, certains éleveurs néerlandais ont commencé à détruire leur cheptel.

Une plainte attaque le design des manettes détachables — Nintendo Switch
Nintendo n'est pas le premier constructeur à proposer, avec la Switch , une tablette dotée de manettes amovibles . D'après ce dernier, la console de Big N enfreindrait certains de ses brevets .

Dans le volet judiciaire du scandale, deux dirigeants de la société ChickFriend, soupçonnée d'avoir "appliqué le produit dans les élevages avicoles", ont été arrêtés jeudi aux Pays-Bas, où la justice a aussi dans son collimateur "le commerçant" qui a distribué du fipronil dans le pays.

En Belgique, onze perquisitions ont été menées "dans tout le pays" dans le cadre de l'enquête qui cible désormais 26 personnes et entreprises suspectes, selon le parquet d'Anvers (nord).

Il a précisé que "près de 6.000 litres de produits interdits" - du fipronil selon les médias - avaient été saisis en juillet dans une société belge.

En Belgique, l'enquête a débuté par la communication par une casserie à l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) le 2 juin dernier de résultats non conformes concernant le pesticide fipronil dans des œufs provenant d'une exploitation de poules.

Le ministre s'est néanmoins voulu rassurant: ces œufs seraient sans impact sur la santé des consommateurs. L'Anses (Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation) affirme en effet que "le risque pour la santé humaine est très faible au vu des niveaux de fipronil qui sont constatés dans les œufs contaminés, mais aussi au vu des habitudes françaises de consommation alimentaire ". Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.