bi

"Des choses qu'ils n'avaient jamais cru possibles leur arriveront" — Trump sur Pyongyang

Share

Le président américain Donald Trump avait promis, mardi, "un feu et une fureur que le monde n'a encore jamais vus" contre la Corée du Nord, engagée dans un programme balistique et nucléaire, si elle continuait de menacer les États-Unis. "Les solutions militaires sont maintenant complètement en place et prêtes à l'emploi si la Corée du Nord se comporte de manière imprudente", a-t-il déclaré sur son compte Twitter.

Donald Trump a fait cette estimation devant des journalistes dans son club de golf de Bedminster dans le New Jersey où il passe ses vacances. "Ils savent ce que j'en pense". "Si la Corée du Nord fait quoi que ce soit - ne serait-ce qu'en songeant à attaquer des gens que nous aimons, ou nos alliés, ou nous - ils devront vraiment s'inquiéter", a-t-il martelé.

En réaction, Pékin a réitéré son appel à la retenue: "Nous appelons toutes les parties à faire preuve de prudence dans leurs mots et leurs actions, et à agir davantage pour apaiser les tensions", a déclaré Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Sur la possibilité d'éventuelles frappes préventives, Donald Trump est resté évasif.

L'armée américaine a indiqué vendredi être "prête à combattre" si le président américain en donnait l'ordre.

L2 : les résultats de la soirée
En effet c'est à quelques secondes du coup de sifflet final que Kamara a donné les trois points à Reims (0-1). Auteur du belle prestation face au Paris FC et une victoire 3-0, l'équipe garde la tête de la Ligue 2 .

"Des missiles Hwasong-12 lancés par l'APC traverseront le ciel au-dessus des préfectures japonaises de Shimane, Hiroshima et Kochi". Les missiles passeront au-dessus du Japon. Et selon un rapport confidentiel de l'agence américaine de renseignements militaires révélé cette semaine par le Washington Post, le régime communiste aurait réussi à miniaturiser ses têtes nucléaires pour les placer sur les missiles en question. "Cela ne va pas continuer comme ça", avait-il tonné jeudi. Ils s'abîmeraient ainsi à l'extérieur des eaux territoriales américaines.

Réaffirmant que la Chine, principal partenaire économique de Pyongyang, pouvait "faire beaucoup plus" pour mettre la pression sur le régime de Kim Jong-Un, le président américain a affiché sa conviction que les lignes allaient bouger sur ce front.

Pékin prône une résolution "négociée" du dossier nord-coréen, renvoyant dos à dos Washington et Pyongyang.

Les analystes et autres membres du renseignement étaient, jusqu'ici, convaincus que malgré les dix ans écoulés depuis le premier test nucléaire de Pyongyang en octobre 2006, la Corée du Nord était encore à quelques années de savoir maîtriser le processus de miniaturisation. Ce plan consisterait en un gel des essais de missiles de la Corée du Nord et en un arrêt des vastes manœuvres militaires conjointes des États-Unis et de la Corée du Sud.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.