bi

L'armée de l'Air visée par une enquête après des révélations gênantes

Share
L'armée de l'Air visée par une enquête après des révélations gênantes

La ministre des Armées Florence Parly a ordonné une enquête de commandement suite un article du Canard enchaîné affirmant que le commandant en second des Forces aériennes a utilisé un avion d'entraînement Alphajet pour son usage personnel, a annoncé mardi soir le ministère.

L'hebdomadaire satirique a révélé que le général Richard Reboul se serait servi d'un Alphajet, appartenant à une base-école située à Bordeaux où il est en poste, afin de partir en week-end dans sa propriété de Provence et de revenir sur la base le lundi matin.

Le colonel Olivier Celo, chef du Sirpa Air, a informé l'AFP que " l'armée de l'Air a pris connaissance des allégations du Canard enchaîné et a pris la décision de diligenter une enquête interne confiée à l'Inspection de l'armée de l'Air ".

Décès du grand chef étoilé, Alain Senderens — Gastronomie
Reconnu dans le monde entier, il avait dirigé deux des plus grandes tables parisiennes, l'"Archestrate" et le " Lucas Carton ". Il était très moderne dans sa cuisine! - 'un poète' - "On a perdu l'une des plus belles mains de la cuisine française".

C'est une affaire embarrassante pour l'armée de l'air et Florence Parly, la ministre des Armées. Comme le général Richard Reboul aurait répété cette opération "une dizaine de fois", toujours selon Le Canard Enchaîné, la facture de son utilisation des Alpha Jet depuis 2016 à des fins privées pourrait s'élever à environ 20 500 euros, tous frais payés par l'Armée de l'air. "Des informations sur une utilisation abusive de moyens aériens par un haut responsable militaire sont remontées jusqu'à la ministre des Armées", notent ses services dans un communiqué. Il aurait réquisitionné un Alphajet, l'avion emblématique de la Patrouille de France, sur lequel s'entraînent les futurs pilotes de chasse.

Avant d'arriver à Bordeaux, le général Richard Reboul était en poste à Mont-de-Marsan sur la BA 118 où il dirigeait le CEAM (Centre d'expériences aériennes militaires). Il avait été nommé commandant en second des forces aériennes en septembre 2016 et en a pris la direction par intérim après le décès du numéro 1, le général Serge Soulet, en mai. Il précise que l'enquête avait été ouverte le 23 juin dernier.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.