bi

Wall Street termine en baisse, au début d'une semaine chargée

Share
Wall Street termine en baisse, au début d'une semaine chargée

Vers 17H00, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average concédait 63,93 points à 19.088,21 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 17,18 points à 5.381,74 points.

Wall Street a terminé en baisse lundi, victime de prises de bénéfices des investisseurs et au début d'une semaine qui s'annonce chargée sur le plan des nouvelles économiques: le Dow Jones a perdu 0,28% et le Nasdaq 0,56%.

Le S&P-500, plus large, a pris 2,97 points, soit 0,13%, à 2.204,69 points.

Autre facteur poussant les principaux indices à marquer le pas lundi, les investisseurs encaissent leurs profits après avoir enchainé les séances de hausse depuis l'élection de Donald Trump à la présidence américaine.

Publié ce matin, le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis a augmenté de 3,2% en rythme annualisé, selon la deuxième estimation fournie par le Département du Commerce.

La bonne humeur est revenue avec la parution de l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board de novembre, ressorti à 107,1 au titre du mois de novembre contre 100,8 en octobre et un score de 100 anticipé.

"Les chiffres renforcent l'impression que la tendance de de la croissance reste suffisamment forte pour que le marché du travail continue de s'améliorer", a jugé Jim O'Sullivan de HFE dans une note.

"Il n'est pas clair si cette hausse reflète le soulagement de voir (la campagne) se terminer ou la joie des supporters de M. Trump, mais ce qui compte c'est que l'indice est au plus haut depuis juillet 2007", a indiqué Ian Sheperdson de Pantheon dans une note.

"Si les prix du pétrole étaient dictés par la demande, des prix plus élevés suggéreraient une croissance plus importante mais comme là il s'agit d'une réunion de l'Opep et que c'est donc l'offre qui dicte la tendance, ce serait plus considéré comme une taxe", a-t-il développé.

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) doivent se retrouver à Vienne mercredi afin d'essayer de trouver un accord pour réduire leur production et faire remonter les cours, mais les analystes jugent leurs dernières déclarations peu engageantes.

Parmi les valeurs, les groupes pétroliers Chevron (-1,05% à 109,34 dollars), ExxonMobil (-0,66% à 85,90 dollars) et ConocoPhillips (-2,79% à 44,23 dollars) ont reculé, souffrant de la faiblesse de l'or noir.

Le groupe pharmaceutique Mallinckrodt, reculait nettement souffrant d'inquiétudes sur les perspectives de ses médicaments génériques malgré des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Le spécialiste des gaz industriels Praxair a avancé 2,94% à 122,18 dollars. Le marché obligataire avançait, le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculant à 2,330%, contre 2,356% vendredi, et celui des bons à 30 ans à 2,986%, contre 3,007% précédemment.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.