bi

Un nouveau vaccin testé contre le sida — Afrique du Sud

Share
Un nouveau vaccin testé contre le sida — Afrique du Sud

Plus de trente ans d'efforts, jusque-là en vain. "S'il est utilisé en même temps que les outils de prévention à l'efficacité prouvée que nous utilisons déjà, un vaccin sûr et efficace pourrait constituer le coup de grâce contre le VIH", a estimé Anthony Fauci, le directeur de l'Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), cité par l'AFP.

Depuis l'identification du virus en 1983, les scientifiques pensent que le HVTN 702 conçu par les laboratoires pharmaceutiques GSK et Sanofi est un vaccin prometteur contre le virus du sida.

JOURNEE MONDIALE CONTRE LE SIDA- Un vaccin expérimental contre le VIH va être testé sur 5 400 volontaires en Afrique du Sud.

Cet essai clinique est l'un des plus importants jamais entrepris depuis plus de 30 ans.

L'autodépistage du VIH est un moyen d'atteindre davantage de personnes dont l'infection n'est pas diagnostiquée et il représente une avancée pour leur donner les moyens d'agir, pour poser le diagnostic à un stade plus précoce, avant qu'elles ne tombent malades, pour rapprocher les services de là où les gens vivent et pour créer la demande pour le dépistage, estime l'OMS. Les adolescentes et les jeunes femmes en Afrique orientale et australe ont des taux d'infection pouvant être jusqu'à huit fois plus élevés que leurs homologues masculins.

Le vaccin "sud-africain", spécialement adapté aux populations locales, est une version "musclée" d'une souche testée en 2009 en Thaïlande sur plus de 16.000 volontaires.

La dose injectée avait permis de réduire de 31,2 % les risques de contamination trois ans et demi après la première vaccination.

Selon une étude publiée mardi par l'Union européennne, un porteur du VIH sur sept dans l'UE ignore son état. "Les résultats obtenus en Thaïlande ne sont pas suffisants pour un lancement (.)". "Nous avons l'espoir que l'efficacité soit encore bien plus forte", s'est enthousiasmé récemment devant les députés le vice-président sud-africain Cyril Ramaphosa. "Un vaccin efficace changerait la donne, mais ces essais vont prendre des années", a insisté le Dr Morris. Les traitements efficaces avec les médicaments antirétroviraux (ARV) sont utiles pour juguler la réplication virale dans l'organisme et aider à renforcer le système immunitaire contre les infections.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.