bi

Ségolène Royal va remplacer François Hollande aux funérailles de Fidel Castro

Share
Ségolène Royal va remplacer François Hollande aux funérailles de Fidel Castro

Raul Castro, auquel son frère Fidel a laissé les commandes en 2006 après 47 ans de pouvoir, se retrouve à 85 ans pour la première fois seul au pouvoir, engagé dans un processus d'ouverture économique et un spectaculaire dégel depuis fin 2014 avec les États-Unis."Le commandant en chef de la Révolution cubaine est décédé à 22h29 ce soir (vendredi)" (03h29 Gmt samedi), a déclaré vers minuit vendredi soir Raul d'un ton solennel sur l'antenne de la télévision nationale qui a brusquement interrompu ses programmes pour cette annonce historique.

Pour le chef de l'Etat, le regretté Fidel Castro "incarne pour ses nombreux admirateurs le combat qui a brisé le joug de l'asservissement et de la domination", ajoutant que "le Lider Maximo demeurera un repère exceptionnel et pour la postérité un exemple de générosité et de rectitude".

C'est aussi, depuis la France, se poser la question de la fascination exercée par la révolution cubaine sur un certain nombre d'intellectuels et d'artistes.

L'hommage se poursuivra jusqu'à mardi midi heure locale.

Dans la mégapole du Sud, le membre du Bureau politique, secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, Dinh La Thang, a déposé une gerbe de fleurs en hommage au camarade Fidel Castro et signer le registre de condoléances au Consulat de Cuba en ville. Critiqué pour avoir salué la mémoire de l'ex-chef de l'Etat cubain, le premier ministre canadien Justin Trudeau ne fera pas le déplacement sur l'île. Une discrète présence policière était visible à La Havane.

"On va rester tranquille, même si (Fidel) est le principal responsable de la misère et de l'absence de droits politiques à Cuba", explique Jose Daniel Ferrer, dissident historique et ex-prisonnier politique.

Passé le deuil, Fidel Castro ou pas, la plupart d'entre eux assurent qu'ils reprendront leur lutte contre le régime de Raul Castro. "Nous allons continuer à combattre le système que (Fidel) a créé". "Je n'ai rien de personnel contre Fidel, mais je ne suis pas castriste".

" Vive Fidel! Vive Raul!"

La Maison Blanche a très vite réagi en défendant le rapprochement avec Cuba, qui a "été bénéfique pour le peuple cubain et a aussi été bénéfique pour le peuple américain". "Parce que rien ne change ici, rien ne bouge".

Le président de la République souligne qu'"avec la disparition de Fidel Castro, se tourne une page de notre histoire contemporaine", rappelant que le défunt "a été au coeur de tous les événements qui ont façonné le 20e siècle et un témoin d'une perspicacité inégalée des évolutions de ce siècle et de ses tumultes". Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.