bi

Les cendres de Fidel Castro quittent La Havane

Share
Les cendres de Fidel Castro quittent La Havane

Après plus de 50 ans de relation conflictuelle, ce n'est qu'à partir de 2014 que les Usa et Cuba ont entamé l'historique rapprochement qui se retrouve menacé avec le Président Trump qui a qualifié Fidel Castro de "dictateur brutal" à l'annonce de sa mort. "Ici!", a répondu la foule d'une seule voix, résumant la tonalité de la soirée, vouée à souligner que la mort du "Comandante" n'est qu'une "mort physique", comme l'ont beaucoup répété les médias d'Etat cubains ces derniers jours.

Dans une lettre écrite samedi, Abbas a exprimé ses "profondes condoléances " à Raul Castro, frère cadet de Fidel Castro et actuel président de Cuba. Outre cette esplanade emblématique, les avenues alentour étaient noires de monde.

"Sur la place de la Révolution, des milliers de personnes ont salué la mémoire du " Comandante " lors d'une cérémonie au son des " Viva Fidel " et de slogans tels que " le peuple uni ne sera jamais vaincu ".

En revanche, les dirigeants du Zimbabwe Robert Mugabe, de Guinée Equatoriale Teodoro Obiang Nguema, d'Afrique du Sud Jacob Zuma seront présents, de même que l'ancien roi d'Espagne Juan Carlos et l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder. L'histoire et le peuple se souviendront de lui pour toujours, a souligné M. Li.

Le texte de la motion proposait que les élus québécois, "en ce moment de deuil pour des millions de Cubains", saisissent l'occasion de réaffirmer la volonté du Québec de raffermir ses liens avec le peuple cubain par le développement de partenariats en économie, en culture et en éducation.

Partout sur l'île, ils ont encore été très nombreux mardi à signer des registres pour "jurer" de poursuivre l'héritage socialiste de celui qui a façonné pendant un demi-siècle le destin du pays. Seul chef d'Etat européen présent sur place, le Grec Aléxis Tsípras s'est également exprimé à la tribune.

Au terme de près 1.000 km, les restes de Fidel Castro seront enterrés dimanche au cimetière de Santa Ifigenia de Santiago, à côté du mausolée de José Marti, héros de l'indépendance de Cuba.

De même, les présidents de pays amis, le Russe Vladimir Poutine, le Chinois Xi Jinping et l'Iranien Hassan Rohani, ont préféré se faire représenter par des émissaires.

Critiqué par l'ONU et par ses opposants pour des violations des droits de l'homme, Fidel Castro reste vénéré par beaucoup de Cubains, qui ont subi un véritable choc à l'annonce de son décès, à 90 ans.

Un dernier adieu à leur Lider Maximo.

Mais ils ont déjà prévenu qu'ils reprendraient ensuite leur lutte contre le régime castriste, désormais incarné par le petit frère de Fidel, Raul, 85 ans, aux manettes depuis 2006. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.