bi

François Fillon tend la main après sa victoire

Share
François Fillon tend la main après sa victoire

Pour ma part, je continuerai à m'engager au plan national, comme au plan local, pour faire vivre la sensibilité à laquelle j'appartiens: une droite sociale, européenne et modérée.

La majorité est nette pour l'ancien Premier ministre.

Une enquête réalisée le jour du second tour de la primaire de la droite, dimanche 27 novembre, met en lumière les raisons de la victoire éclatante de François Fillon et les leçons à retenir pour la gauche.

Éliminé au premier tour du scrutin avec 20,7% des voix, l'ancien chef de l'Etat a annoncé son retrait de la vie politique et apporté son soutien à son ancien Premier ministre François Fillon. Une vague a porté François Fillon très haut, en Bretagne comme dans toute la France.

Pour apaiser et réconcilier, il faut aussi donner une espérance et mettre sa force au service de la générosité, du respect mutuel, de la justice, a exhorté Alain Juppé, appelant également à tendre la main à nos frères européens.

Le maire de Bordeaux a lui reçu dans l'entre-deux-tours le soutien de Nathalie Kosciusko-Morizet (2,6%) et de Jean-François Copé (0,3%).

Seul un quart des électeurs se disant proches de la gauche ont voté pour François Fillon au second tour.

C'est le dernier enseignement de cette primaire ouverte, inédite à droite, et peut-être la seconde leçon à retenirpour la gauche qui s'apprête à organiser la sienne dans les semaines qui viennent: rien n'est joué d'avance entre des candidats qui partagent un même univers de référence et doivent faire la différence sur leur style et leur personnalité.

"Il est trop clivant ce qui engendra une mobilisation dans la rue contre ses réformes", ajoute-t-il, évoquant notamment le projet de François Fillon de supprimer 500.000 postes de fonctionnaires en cinq ans.

Avec une gauche au pouvoir en miettes, cet homme de 62 ans, qui prône en particulier une cure économique de choc, pourrait affronter au second tour de la présidentielle en mai la candidate d'extrême droite Marine Le Pen. Plus de trois millions de personnes se sont ainsi déplacées pour choisir qui de François Fillon ou d'Alain Juppé allait représenter dans les mois à venir la droite et le centre aux présidentielles de 2017. "J'estime qu'Alain Juppé n'est pas assez ferme sur les questions liées à l'immigration et aux attentats".

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.