bi

France: Juppé et Fillon s'écharpent sur l'avortement

Share
France: Juppé et Fillon s'écharpent sur l'avortement

Que la campagne reprenne sa dignité et qu'on cesse les polémiques qui sont inqualifiables et qui, franchement, abaissent le niveau.

François Fillon, soutenu par "Sens commun", émanation politique de La Manif pour tous, est par ailleurs la cible des féministes pour avoir déclaré en octobre, sur France 2, qu'il était opposé à l'interruption volontaire de grossesse "à titre personnel". Quelques heures plus tard, Alain Juppé était l'invité du JT de TF1.

Le favori des sondages avait en effet expliqué en juin que "philosophiquement et compte tenu de (sa) foi personnelle", il ne pouvait pas "approuver l'avortement".

Pour le maire de Bordeaux, l'ampleur de la difficulté apparaît pleinement lorsqu'on considère la proximité politique des sondés.

Après un débat télévisé sans éclat, François Fillon et Alain Juppé jettent vendredi leurs ultimes forces dans la campagne de la primaire de la droite, avant le second tour dimanche dont l'ex-Premier ministre de Nicolas Sarkozy est le grand favori. A l'inverse, le maire de Bordeaux (28,6% au premier tour) obtiendrait 59% des votes des personnes âgées de moins de 35 ans. "Je préfère avoir le soutien de François Bayrou plutôt que celui de l'extrême droite", a-t-il également lancé. Soutien d'Alain Juppé pour cette primaire, Hervé Mariton reste malgré tout sceptique face aux attaques qu'il juge "excessives". "Ni sur les valeurs, ni sur le plan économique, le programme de François Fillon n'est un programme dangereux", a ajouté le député de la Marne. Le FN, lui, a dénoncé le "passif" de François Fillon comme Premier ministre et son programme "ultralibéral". Sur l'antenne de RTL, une auditrice a fait cette remarque assassine à Alain Juppé: "En flinguant Fillon vous flinguez la droite entière, il ne serait pas plus judicieux de vous retirer?".

Revenir sur les mesures prises depuis 2012 par la gauche: en matière de fiscalité du capital, les deux candidats de la droite sentendent sur le cadre général. "Le ton est un peu monté hier, un peu trop de mon point de vue", a-t-il poursuivi. Ces dernières sont 78 % à choisir François Fillon, contre 19 % pour Alain Juppé. Vendredi, François Fillon tiendra un meeting à Paris, Porte de Versailles, et Alain Juppé sera à Nancy.

Tandis que François Fillon engrange les ralliements, le camp d'Alain Juppé critique durement son projet. Nous, nous ne changeons pas: "nous allons continuer à ne parler que de notre projet".

On le sait bien, en France, pour les présidentielles, les citoyens votent avant tout pour sanctionner le président sortant, alors si François Hollande n'est même pas de la fête, il se peut que les cartes ou les pistes soient brouillées dans un système qui a l'habitude de barrer la route aux énergies populaires.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.