bi

Cuba: première cérémonie d'hommage à Fidel Castro

Share
Cuba: première cérémonie d'hommage à Fidel Castro

Le président américain Barack Obama, pourtant instigateur de ce rapprochement entre les deux ex-ennemis de la Guerre froide, a fait savoir qu'il n'irait pas à La Havane. Pierre Trudeau, le père de Justin, a été premier ministre du Canada et a été le premier leader d'un pays occidental à se rendre à Cuba en 1976.

Le point de départ a été donné par une salve de 21 coups de canon depuis le fort qui surplombe la baie de La Havane, donnant le coup d'envoi de cette semaine d'hommages qui culminera avec les funérailles dimanche.

Cette cérémonie se tiendra ce mardi soir à 19h (minuit, heure française) sur la place de la Révolution, au centre de la capitale cubaine.

Son homologue français François Hollande non plus, se faisant représenter par Jean-Pierre Bel, son envoyé personnel pour l'Amérique Latine et ancien président du Sénat.

Place de la Révolution à La Havane: des centaines de milliers de Cubains viennent rendre un dernier hommage au Lider Maximo depuis lundi.

Lundi, plusieurs diplomates occidentaux ont confirmé à l'AFP que les chefs d'Etat étrangers y seraient conviés, alors que tout le monde s'attendait initialement à ce qu'ils soient plutôt invités aux funérailles de dimanche à Santiago de Cuba, dans l'est du pays. Figure politique historique du XXe siècle, l'ancien leader cubain est aussi critiqué par l'ONU et par ses opposants pour des violations des droits de l'homme.

Le président Raul Castro (à gauche) et le premier ministre canadien Justin Trudeau (à droite) le 15 novembre 2016 à La Havane. La Première ministre britannique Theresa May ne fera pas non plus le déplacement, a annoncé Downing Street, sans préciser qui la représenterait, et la présidente socialiste du Chili Michelle Bachelet sera représentée par un des ses ministres.

L'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder, qui a rencontré Fidel Castro à cinq reprises, fera le déplacement en lieu et place de la chancelière allemande Angela Merkel, a annoncé le gouvernement allemand.

Les dirigeants du Zimbabwe Robert Mugabe, du Kenya Uhuru Kenyatta, de Guinée Equatoriale Teodoro Obiang, d'Afrique du Sud Jacob Zuma et de Namibie Hage Geingob seront présents, de même que le Premier ministre grec Alexis Tsipras, seul chef de gouvernement européen à figurer pour l'instant sur la liste officielle.

Share

Publicité


© 2015 Infos Benin Monde. Tous droits réservés.